Canard Tadorne casarca

Le Tadorne Casarca

Nom scientifique : Tadorna ferruginea
Famille : Anatidae
Long. de 60 à 78 cm, Env. de 110 à 135 cm
Poids : de 1.000 à 1.600 gr
Description

Le tadorne casarca est un gros canard qui porte un plumage entièrement fauve orangé à l'exception de la tête qui est beaucoup plus claire. La transition tête-corps s'effectue par un petit collier noir en ce qui concerne le mâle. Les ailes sont noir et blanc avec un petit miroir vert dans sa partie centrale. Bec, pattes, rémiges et croupion sont noirs. La femelle se distingue du mâle par la zone blanche étendue entre le bec et l'oeil et l'absence de collier noir.
L’aire de répartition principale est située en Asie, l'espèce a été introduite en Europe de l'Ouest à des fins ornementales. Des individus échappés de captivité ont fini par former une petite population en Suisse, qui commence à s'étendre hors de ce pays et notamment dans l'Est de la France où l'espèce peut être observée.
Le Tadorne casarca est grégaire, excepté lors de la nidification.

Vol

Le Tadorne casarca a un vol puissant avec des battements vigoureux.

Habitat

Le Tadorne casarca niche au bord des rivières et des lacs de steppe, il évite les lieux boisés. L'espèce utilise des cavités pour nicher, notamment de terriers abandonnées dans son aire d'origine, mais aussi éventuellement des cavités d'arbres lorsqu'il y en a, jusqu'à une hauteur relativement importante. En Europe occidentale elle entre ainsi théoriquement en concurrence avec des espèces indigènes comme l'Effraie des clochers, la Chouette hulotte ou le Faucon crécerelle, ce qui pourrait éventuellement en faire une menace pour ces espèces, mais cela est discuté car ces espèces fréquentent aussi les mêmes milieux que le tadorne casarca dans son aire d'origine en Europe de l'Est et y sont abondantes.
C'est pour cette raison qu'en Suisse, elle est considérée comme une espèce invasive à éliminer.

Régime

Le Tadorne Casarca est essentiellement végétarien, il passe de longs moments à terre, marchant dans les lieux herbeux ou nageant dans l'eau peu profonde pour se nourrir. On peut néanmoins le classer dans les omnivores. En effet, si son menu est constitué la plupart du temps de végétaux verts, de plantes herbacées et de graines, il n'en complète pas moins son alimentation en consommant secondairement des petits mollusques, des crustacés, des vers et des insectes aquatiques, ce qui est une pratique assez courante chez les canards.

Nidification

Le Tadorne casarca vit en couples ou en petits groupes. Les couples sont monogames et défendent un territoire durant la période de reproduction. Celle-ci a lieu entre avril et mai. Le nid est placé dans une crevasse de rocher, un terrier ou un trou d'arbre. En fait, il s'agit d'une simple dépression rembourrée de duvet. La femelle y dépose 8 à 10 œufs. L’incubation dure 28 à 29 jours et est assuré uniquement par la femelle. Les jeunes, nidifuges, sont nourris par les deux parents. L’envol a lieu après 55 jours.

Protection

La population nicheuse dans l'UE ne dépasse pas les 50 couples. La modification des zones humides et la chasse dans les aires d'hivernage sont les menaces plus importantes pour l'espèce.

Cri

Le Tadorne casarca lance des cris sonores « aakh ». Il est bruyant au moment ou les groupes se rassemblent en hiver. Avant de s’envoler, il émet des « pok-pok-pok » répétés. La femelle a une voix plus basse que le mâle.