Mésange bleue

La Mésange bleue

Nom scientifique : Cyanistes caeruleus
Famille : Paridae
Long. 11 cm, Env. de 12 à 14 cm
Poids : de 7,5 à 14 gr
Description

Facilement identifiable avec sa petite taille, sa forme un peu rondouillarde, ses fines pattes, son minuscule bec, et son joli plumage, la Mésange bleue est un passereaux de la famille des paridés.
Elle est plus petite que la Mésange charbonnière, et elle se caractérise par sa calotte, son dos, ses ailes et le dessus de sa queue bleus, ses joues et son front blancs, un bandeau noir sur les yeux, sa poitrine et son ventre jaunes, ce dernier étant parfois marqué d'une très fine ligne noire. La Mésange bleue est un petit oiseau très actif et très agile. Elle est sans cesse en mouvement à la recherche de sa nourriture, souvent dans des positions très acrobatiques.

Vol

La mésange bleue a tendance à voleter çà et là, elle a un vol assez lent et un peu hésitant, dû à une succession de battements rapides entrecoupée de brèves pauses. Elle effectue des vols courts d'un arbre à l'autre, s'arrêtant brusquement sur un perchoir. Pendant la saison de la reproduction, le mâle effectue des parades aériennes afin d’attirer les femelles. Mais lors des déplacements migratoires, les petits groupes lâches, qu'elle constitue alors, volent sur de plus longues distances et assez haut, d'un vol plus soutenu.

Habitat

La mésange bleue est présente dans presque tous les habitats dans les régions de feuillus, bois et jardins compris. Par contre, elle est absente dans les forêts pures de conifères. On peut la trouver en montagne jusqu'à 1200 mètres. La mésange bleue est sédentaire dans son habitat. Elle partage son habitat avec d'autres espèces de mésanges (comme la mésange charbonnière).

Régime

Elle se nourrit essentiellement d'insectes et de larves en été, de graines, de baies ou de bourgeons le reste de l'année ainsi que des graines d'oléagineux.
Les arboriculteurs soucieux de limiter l'usage de pesticide, place parfois des nichoirs à mésange afin que celles-ci mangent les vers des pommes et les pucerons.

Nidification

La mésange bleue nidifie d'avril à juillet. Le nid est placé dans un trou d'arbre, une cavité de mur ou dans un nichoir. Elle entrelace mousses et brindilles de son nid avec de la lavande, de la menthe, des immortelles, et d'une demi-douzaine d'autres herbes odorantes, plantes connues pour contenir des composés terpèniques tels le camphre ou l'eucalyptol, et qui possèdent des qualités antiseptiques, insecticides ou fongicides. La ponte est constituée de 7 à 12 œufs blancs tachés de roux, dont l'incubation dure de 12 à 14 jours. Seule la femelle couve tandis que le mâle s'occupe du ravitaillement.

Migration

Migratrice partielle. Alors que quelques mésanges bleues migrent vers le Sud, la plupart hivernent dans les cavités disponibles, dans les environs de leur territoire de nidification et fréquentent à cette époque les mangeoires pour compléter leur nourriture.

Protection

La mésange bleue bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire.

Chant

On dit que la mésange zinzinule ou zinzibule, son cri devient strident à l'approche d'un danger, elle avertit ainsi ses proches ou cherche à intimider ses adversaires, son répertoire est très diversifié et difficile à transcrire.