Hirondelle rustique

L'Hirondelle rustique

Nom scientifique : Hirundo rustica
Famille : Hirundinidés
Long. 18 cm, Env. de 32 à 34 cm
Poids : de 16 à 25 gr
Description

L'Hirondelle rustique est une petite espèce de passereaux, migratrice, vivant en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique. Elle est également connue sous le nom d'Hirondelle de cheminée ou d'Hirondelle des granges. C'est un oiseau au dessus bleu-noir avec des reflets métalliques qui contrastent avec le dessous blanchâtre lavé de roux. Elle a une silhouette élégante et fuselée avec une queue fourchue très échancrée dont les brins appelés les "filets" sont très apparents et plus longs chez le mâle. On peut remarquer des taches blanches vers l'extrémité de sa queue. Son front et sa gorge sont d'un brun-roux souligné une bande pectorale sombre. Elle se distingue des autres hirundinidés par l'absence de blanc sur le croupion.

Vol

L'hirondelle rustique est une acrobate hors pair. Tantôt planant, tantôt agitant vivement leurs ailes, les hirondelles savent virer avec la promptitude de l'éclair, monter, descendre, raser le sol, glisser à la surface de l'eau ou s'y plonger sans interrompre leur vol. Avec une vitesse estimée à 39 km/h, pouvant atteindre 72 km/h, et une fréquence de 5 battements d'ailes par seconde, pouvant atteindre 7 à 9 battements par seconde sa queue fourchue lui confère l'agilité nécessaire pour se nourrir d'insectes au vol. Elle collecte sa nourriture en décrivant des cercles ou en volant très près du sol. Son vol gracieux est ponctué de virevoltes. En chasse, elle peut atteindre les 100 km/h.

Habitat

L'Hirondelle rustique est un oiseau qui aime les paysages ouverts et qui utilise généralement les constructions humaines pour confectionner son nid. Cette espèce vit en association avec l'homme qui la tolère dans les bâtiments car il la considère utile puisqu'elle se nourrit d'insectes nuisibles.

Alimentation

L'Hirondelle rustique a un comportement similaire à celui des autres insectivores aériens, comme notamment les autres hirondelles et les martinets. Elle se nourrit généralement à 7 ou 8 mètres au-dessus du sol ou d'eau peu profonde, suivant souvent les animaux, les hommes ou les machines agricoles pour attraper des insectes perturbés. Il lui arrive également d'attraper des proies juste à la surface de l'eau, sur des murs ou sur des plantes. Dans les zones de reproduction, les grosses mouches représentent 70 % de son régime alimentaire, dans lequel les pucerons et les papillons de jour et de nuit tiennent également une place importante.

Nidification

L'Hirondelle rustique niche généralement dans des bâtiments accessibles comme les granges, les étables, ou sous les ponts. La présence de boue est nécessaire au moment de la construction du nid. Le nid en forme de demi-coupe, qui a un diamètre de 22 cm pour 11 cm de profondeur, est adossé à une solive ou à un quelconque autre élément vertical. Avant que les constructions humaines ne deviennent très courantes, l'Hirondelle rustique nichait sur la paroi de rochers ou dans des grottes, mais cela devient rare. Le nid est bâti par le mâle et la femelle, plus souvent par la femelle seule, avec des morceaux de boue qu'elle malaxe pour former de petites boules, et consolidés avec des herbes, de la paille, des algues ou d'autres matériaux.
La femelle pond entre 2 et 7 œufs, généralement 4 ou 5, œufs blancs à petits points roux et gris. L'incubation dure entre 14 et 19 jours, au cours desquels la femelle maintient la température des œufs constante.
Après l'éclosion, il faut encore 18 à 23 jours pour que les oisillons quittent le nid. Pendant ce temps, ils sont nourris par leurs parents qui leur amènent régulièrement des insectes, qu'ils agglutinent dans leur bec quand ils chassent. Ils peuvent apporter ainsi une vingtaine d'insectes à la fois, et répètent leurs allées et venues jusqu'à 400 fois par jour. Les jeunes hirondelles atteignent leur poids maximum vers le treizième jour, et pèsent alors environ 22 g. À partir du quinzième jour, les oisillons n'ont plus besoin de leurs parents pour maintenir leur température constante, et ceux-ci ne les abritent plus que pendant la nuit. Après 18 à 23 jours passés au nid les oisillons vont pouvoir le quitter.

Migration

Les oiseaux européens gagnent le continent africain. En fin de saison, les rassemblements postnuptiaux sur les fils, très visibles dans les villages, préludent au départ en migration qui a lieu en septembre et se poursuit début octobre. Durant leur migration, les hirondelles volent de jour à basse altitude, afin de se nourrir durant le voyage. De nombreuses hirondelles meurent de faim ou d'épuisement durant ce périple, dont la traversée du Sahara représente une des principales difficultés pour les hirondelles européennes.

Protection

L'Hirondelle rustique bénéficie tout de même d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire.

Chant

Le chant de l'Hirondelle rustique est un gazouillement grasseyant mais néanmoins mélodieux, qui se termine souvent par un grincement. Les cris comprennent des "witt" ou des "tsvitt" souvent répétés et un bruyant "splee-plink" quand elle est excitée.
Le cri d'alarme est constitué d'un tranchant "siflitt" pour des prédateurs comme les chats, et d'une répétition de "tsivitt" rapidement enchaînés pour les oiseaux de proie.