Fauvette mélanocéphale

La Fauvette mélanocéphale

Non scientifique : Sylvia melanocephala
Famille : Sylviidés
Long.13 cm, Env. de 15 à 18 cm
Poids : de 10 à 16 gr
Description

Chez le mâle adulte, un capuchon noir-anthracite luisant couvre le dessus et les côtés de la tête jusqu'au dessous des yeux, contrastant nettement avec la gorge blanche. Son oeil maquillé d'un liseré rouge chez l'adulte et blanc chez les juvéniles est peu visible de loin. Le dessus gris ardoisé est nuancé de brunâtre. La queue, assez longue, étagée, présente une couleur noirâtre, bordée de blanc sur les rectrices externes. Les parties inférieures sont blanches, lavées de gris cendré sur les flancs et les sous-caudales. Les rémiges noir brunâtre ont des liserés gris. Le bec noir est brunâtre à la racine inférieure. Les pattes sont brun rosé, l'iris brun.
Chez la femelle adulte, la calotte est gris ardoisé, le croupion et les sus-caudales plus gris que chez le mâle. Les flancs et les sous-caudales affichent une teinte plus brune. La queue est plus brune avec des rectrices extérieures d'un blanc moins pur. Les juvéniles ressemblent aux femelles.
La Fauvette mélanocéphale est une espèce essentiellement sédentaire, ce qui l'expose aux rigueurs du climat.
La fauvette mélanocéphale vit essentiellement seule ou en couples. C'est une espèce qui aime se cacher mais qui parfois fait preuve d'une certaine hardiesse et d'une bonne dose de curiosité. De temps à autre, elle émerge du couvert et se perche furtivement au sommet des buissons pour observer, en remuant la queue et en hérissant les plumes de son capuchon.

Vol

Le vol nuptial du mâle est démonstratif, avec un mouvement virevoltant caractéristique.

Habitat

La répartition de la Fauvette mélanocéphale se limite essentiellement aux pourtours de la Méditerranée, on la trouve en France dans le Languedoc et en Provence. Elle affectionne les milieux ouverts parsemés de buissons, tel que garrigues, landes, parcs, jardins, maquis. Elle est surtout présente en basse altitude (garrigues et plaines, le long de la côte).

Régime

La Fauvette mélanocéphale se nourrit essentiellement des insectes, baies, fruits, parfois du nectar.

Nidification

La Fauvette mélanocéphale niche près du sol dans l’épaisseur d’un buisson, les deux adultes construisent le nid avec des brindilles et des herbes sèches consolidées avec des toiles d’araignées. L’intérieur est garni de duvet végétal, de petites racines, d’herbes fines et de crins. Deux couvées par an, la première de fin mars à mai, la seconde en juin-juillet. La femelle pond entre de 3-4 œufs blanchâtres pointillés de brun et de gris et elle les couve pendant 11 à 12 jours ; les poussins nidicoles s'envolent au bout de 11 à 12 jours.

Protection

Statut protégé. La Fauvette mélanocéphale n’est pas considérée comme menacée au niveau européen, ni au niveau national.

Chant

Le chant devient très régulier à partir du début de mars. Il comporte des notes grinçantes en alternance avec des babils plus mélodieuses. Le cri le plus typique est un "trrétrrétrrétrré" soudain et puissant, de 4-6 syllabes. L'alarme est une répétition de "tchèt" ou "tcheur" parfois isolés et de "tjiou" plus doux.