Cygne tuberculé

Le Cygne tuberculé

Nom scientifique : Cygnus Olor
Famille : Anatidae
Long. de 125 à 170 cm, Env. de 210 à 240 cm
Poids : de 9.000 à 13.000 gr
Description

Le Cygne tuberculé ou Cygne muet est une espèce d'oiseau de la famille des anatidés. Son plumage est blanc immaculé, et son bec rouge, son nom provient de la bosse qu'il a sur le bec, appelé tubercule.
On le rencontre sur tout les plans d'eau en Europe. Les sexes sont identiques, sauf au printemps : le tubercule est alors plus gros chez le mâle que chez la femelle. Chez les juvéniles le plumage tire sur le gris.

Vol

C'est l'un des plus lourds oiseaux capables de voler, son envol est laborieux et puissant. Agitant ses grandes ailes, il a besoin de courir sur une distance de 8 à 20 mètres avant de pouvoir s'envoler. Il vole avec le cou et la tête bien tendus vers l'avant. Chaque battement d'ailes produit un bruissement ondulant et sonore lorsqu'il est en phase de vol, et ce son peut s'entendre à plusieurs dizaines de mètres.

Habitat

A l'état sauvage, le cygne tuberculé a besoin d'un territoire assez vaste (1,5 à 4 hectares), qui peut inclure un petit lac ou un étang en entier. Le cygne tuberculé est agressif envers les intrus sur son territoire.

Régime

Le cygne tuberculé se nourrit essentiellement de matières végétales. Il pâture dans les zones herbeuses et les prairies humides. Il ne dédaigne pas les mollusques ou les insectes aquatiques, capturés à l'aide de son bec capable de filtrer la vase au travers des lamelles.

Nidification

La femelle pond de 4 à 8 œufs à raison d'un œuf par deux jours. La couvaison, qui dure de 34 à 41 jours, est assurée principalement par la femelle. Les poussins sont nidifuges et vont à l'eau immédiatement après l'éclosion. Les jeunes sont élevés par les deux parents. La femelle couve les cygnons qui montent souvent sur le dos des adultes, et plus souvent sur la femelle. Les juvéniles peuvent se déplacer en groupe mais les couples sont monogames. Le Cygne tuberculé peut devenir agressif, surtout lors de la période de nidification.

Protection

Le Cygne tuberculé est menacé par la contamination due au plomb présent au fond des lacs et des étangs. Elle fait partie des espèces sauvages sensibles à la souche H5N1 du virus responsable de la grippe aviaire.
Ses populations sont stables, et il se reproduit très bien en captivité ou semi-captivité.
Le cygne tuberculé est l'une des espèces pour laquelle les mesures de protection accordées par l'Accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie et la Convention de Ramsar s'appliquent.
En France, bien que cette espèce soit classée dans la liste des espèces protégées, la forme immutabilis ou cygne blanc polonais est classée dans la liste des animaux domestiques par le ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire.