combattant varié

Le Combattant varié

Nom scientifique : Calidris pugnax
Famille : Scolopacidés
Long. de 21 à 32 cm, Env. de 54 à 58 cm
Poids : de 70 à 150 gr
Description

Le Combattant varié souvent appelé au xxe siècle Chevalier combattant mais en fait plus proche des bécasseaux, est une espèce d'oiseaux limicoles de la famille des Scolopacidae et présentant un net dimorphisme sexuel, surtout en période de reproduction. Au printemps, le combattant varié mâle présente un aspect extraordinaire car il porte une grande collerette et, sur les côtés de la tête, des touffes de plumes (oreillons) érectiles comme la collerette. La coloration de ces plumes ornementales varie du blanc au gris, au roux et au noir avec des stries et des barres. La femelle n'a pas d'ornements. Le dessus est brun écaillé, la poitrine est barrée, plus claire. En hiver, le mâle ressemble beaucoup à la femelle mais il est plus grand.
Le bec est assez court et de couleur variable : orange, jaune, gris ou noirâtre. Les pattes sont longues et fines.

Vol

Le vol est saccadé, et montre une barre alaire blanche, et deux taches blanches ovales de part et d'autre du croupion comme chez les bécasseaux.

Habitat

Tous les sites qu'il fréquente sont liés à la proximité de l'eau. Cet oiseau vit toujours dans les zones humides, que ce soit dans les endroits marécageux, près de plans d'eau douce, dans les tourbières ou les prairies humides. Il apprécie également le bord de mer, fouillant les vasières intertidales (se découvrant à marée basse).

Régime

Le Combattant varié se nourrit en marchant et en pataugeant dans des eaux peu profondes, se nourrissant principalement de petits invertébrés. En période de reproduction, il consomme des insectes (surtout des diptères, mais aussi des trichoptères, des coléoptères, des orthoptères, etc.), des annélides, des crustacés de petite taille et des mollusques. Les éléments végétaux (graines, fleurs et algues) entrent également dans son régime de manière bien plus importante que dans ceux de la plupart des limicoles.

Nidification

Dans son aire de reproduction, il niche dans les marais humides, les tourbières et au bord des plans d'eau douce. Les mâles sont polygames.
Le nid, est construit à même le sol, dans un creux parmi la végétation il est tapissé d’herbe sèche. En mai ou en juin, la femelle pond ses œufs, généralement quatre de couleur verdâtres. Elle couve les œufs seule durant 20 à 23 jours, puis s'occupera des oisillons. Les poussins sont nidifuges et peuvent quitter le nid quelques heures après l'éclosion. Ils prendront leur envol entre 25 et 28 jours.

Migration

C'est un oiseau migrateur. L'hiver, il peut migrer jusqu'en Afrique australe mais certains individus restent sur quelques côtes occidentales et méridionales de l'Europe.
Les mâles prennent la direction du sud en juin ou en juillet, tandis que les femelles et les juvéniles migrent plus tard, c’est-à-dire de juillet à septembre. Les oiseaux des deux sexes reviennent d’avril à mai, après avoir hiverné autour de la Méditerranée et en Afrique.

Protection

Le Combattant varié est actuellement considéré comme non menacé. Les menaces potentielles sont la perte de son habitat, et la chasse.
Le combattant varié est classé comme espèce en danger en Finlande. Ce pays héberge environ un quart de la population reproductrice de l’espèce présente dans l’Union européenne.

Chant - Cri

Le chevalier combattant est un oiseau assez silencieux mais il pousse parfois un 'ouik' grave en vol surtout les femelles quand elles sont accompagnées d'immatures.