Buse variable

La Buse variable

Non scientifique : Buteo buteo
Famille : Accipitridés
Long. 50 à 57 cm, Env. de 110 à 128 cm, Poids : 625 à 1360 gr.
Description

La Buse variable est une espèce de rapaces diurnes de la famille des Accipitridés aux formes lourdes, au bec et aux serres faibles. Elle est souvent confondue avec le milan noir qui lui a la queue échancrée ; la buse, elle, a la queue arrondie.
Comme son nom l'indique elle a le plumage très variable selon les individus, généralement brun foncé avec le dessous tacheté de blanc mais les nuances sont infinies entre le noir et le blanc en passant par toutes les nuances de marron. Les yeux sont brun jaune. Le bec est noirâtre et les commissures jaunes. Les pattes et les doigts sont jaunes. La silhouette est massive, particulièrement chez la femelle, plus grande et plus robuste que le mâle.

Vol

La Buse variable pratique deux vols, le battu et le plané. Le vol battu est typique avec des battements rapides et comme frappés, de faible amplitude. Il n'a pas la souplesse de celui d'autres buses comme la Buse pattue dont les ailes sont plus longues et dont les battements amples et doux évoquent le Milan. Le vol battu est coupé de phases de vol plané.

Habitat

La Buse variable est avant tout un oiseau forestier. Il a besoin des arbres pour la nidification. Mais plutôt que la forêt compacte, il apprécie les marges des zones forestières, les écotones, les lisières et clairières, les petits boisements et bosquets.

Régime

La buse variable se nourrit essentiellement de rongeurs (majoritairement de campagnols) qu’elle chasse au sol, de reptiles, d'insectes et de petits oiseaux. C'est donc un oiseau carnivore. Mais lorsque survient l'hiver, la buse voyant ses sources de nourriture réduites peut se nourrir de charognes et principalement de vers de terre lorsque les champs sont détrempés. La buse est en quelque sorte un oiseau opportuniste. On la voit souvent à l’affût, perchée sur un poteau au bord d’une route.

Nidification

Le nid de la buse, à la fourche d'un arbre, ressemble à un grand nid de corneille. Il peut atteindre 60 cm d'épaisseur pour 80 cm de diamètre. Très souvent l'aire est utilisée plusieurs années de suite. Le nid sera toujours proche d'une zone ouverte, prairie, culture ou zone humide.
Le femelle pond 2 à 4 œufs à deux jours d'intervalle, l'incubation dure entre 32 et 34 jours, assurée par la femelle, relayée pour de brèves périodes par le mâle. La majorité des éclosions se situe autour du 1er mai. Les jeunes quittent le nid vers 6 semaines, et dépendent des parents jusqu'à deux mois. Ils sont très bruyants et identifiables durant cette période.

Protection

Bien que sa forte densité en France soit incontestable, la Buse variable bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire, protection par ailleurs reconduite par l'arrêté du 29 octobre 2009 fixant la liste des oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection. Il est donc interdit de la détruire, la mutiler, la capturer ou l'enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les oeufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu.

Cri

Le cri habituel de la Buse variable est un miaulement plaintif de 2 secondes environ, un "kiiaaaahh" puissant, de tonalité élevée mais dont l'intonation a tendance à baisser à la fin.