Balbuzard pecheur

Le Balbuzard pêcheur

Nom scientifique : Pandion haliaetus
Famille : Pandionidés
Long. 54 à 58 cm, Env. de 127 cm à 174 cm,
Poids : 1200 à 2050 g
Description

Le Balbuzard pêcheur est une espèce de rapaces diurnes de taille moyenne. Ses parties inférieures sont blanches, ainsi que la tête, mais il présente sur les yeux une bande sombre, plus ou moins affirmée selon les sous-espèces. La poitrine et le dessous des ailes et de la queue présentent différentes marques sombres, variables en intensité selon les sous-espèces : une grande bande sombre au niveau de la pliure du poignet et à l'extrémité des rémiges, des taches sombres sur la poitrine et de fines stries grises et noires sur le dessous des ailes et de la queue. Le dessus de l'oiseau est brun brillant. Ses ailes longues et étroites ont l'extrémité digitée, ce qui lui donne un aspect caractéristique.

Habitat

Compte-tenu de son alimentation très spécialisée pour ne pas dire exclusive, le balbuzard séjourne à proximité de milieux aquatiques : bord des lacs, fleuves, grands étangs, rivières mais aussi parfois côtes maritimes.

Vol

Le Balbuzard pêcheur plane moins souvent que les autres rapaces. Il glisse avec les ailes relevées et la main abaissée. Quand il pratique un vol actif, les battements sont puissants, bien que lâches et peu profonds. Lorsqu'il transporte une grosse proie, il utilise des battements horizontaux et puissants afin de s’élever hors de l’eau avec sa proie. Il arrive cependant qu'il soit en difficulté si son plumage est trop mouillé.

Régime

Le balbuzard se nourrit uniquement de poissons capturés à la surface de l'eau : ils pèsent généralement entre 150 et 350 grammes mais ils peuvent atteindre exceptionnellement jusqu'à 1 kg et mesurer de 20 à 35 cm. Il possède une technique de pêche inégalée. Il repère sa cible en la survolant d'une hauteur de 10 à 20 mètres ou en pratiquant le vol stationnaire. Il plonge alors, tête la première, ailes repliées et serres en avant, immerge uniquement les pattes et ressort avec sa proie.

Nidification

Le nid est un volumineux amas de branchages garni d'écorce, d'herbe et autres végétaux, installé sur un arbre, un rebord rocheux, un poteau de téléphone ou une plate-forme artificielle. En l'absence de prédateurs, il est parfois même construit à terre. De façon générale, il est utilisé plusieurs années consécutives et au fil des ans, il peut atteindre une dimension assez imposante. Habituellement, les balbuzards forment des couples pour la vie.
En avril-mai, la femelle pond habituellement 3 œufs blanc-crème tachés de brun-roux, la couvaison dure généralement 5 semaines. Les petits naissent couverts de duvet, et ont les yeux ouverts, les jeunes s'envolent 51 à 54 jours après l'éclosion.

Protection

Le Balbuzard pêcheur bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est inscrit à l'annexe I de la directive Oiseaux de l'Union européenne. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu.

Cri

Cette espèce émet des sifflements courts. Le cri d'alarme est une succession rapide de plusieurs piè ou piou.