• Les VautoursOpen or Close

    Famille : Accipitridae

    L de 95 à 110 cm, E de 225 à 280 cm pour les espèces les plus grandes.

    Le terme vautour est un nom vernaculaire désignant certains oiseaux rapaces diurnes présents sur presque tous les continents. Les vautours sont des animaux nécrophages qui se nourrissent principalement de carcasses d'animaux et à ce titre en tant qu'« équarrisseurs naturels » ils fournissent un service écosystémique particulièrement important, dans une niche écologique essentielle à la bonne santé de tous les autres animaux, ainsi qu'à celle de l'homme.
    L'une des principales caractéristiques anatomiques des vautours est leur tête dépourvue de plumes et donc à la place, recouverte d'un fin duvet. On attribue souvent un rôle adaptatif à ce caractère, car leur mode d'alimentation contraint leur tête à être très souvent recouverte de sang, endroit particulièrement difficile à nettoyer. Ils ont également un long cou. Ils repèrent les carcasses principalement grâce à leur vue perçante.
    Les vautours pondent un seul œuf par saison de reproduction, ce qui rend leur population d'autant plus vulnérable.
    Les vautours se nourrissent de carcasses d'animaux morts. Ils chassent en volant haut dans le ciel pour repérer les animaux morts ou proches de la mort. Une grosse proie telle qu'une vache ou un dromadaire est souvent partagée par plusieurs oiseaux. Ces habitudes alimentaires amènent les vautours à participer activement à l'élimination naturelle et rapide des cadavres de gros animaux, aussi bien des animaux sauvages dans les régions peu habitées par l'homme que des animaux d'élevage, tels que des moutons ou des vaches. Le rôle écologique de ces grands rapaces est très important. En nettoyant les carcasses, ils peuvent éviter la transmission d'une maladie épidémique, ou même, près des villages empêcher la puanteur des corps en putréfaction.

    Disparition et Réintroduction :

    Les vautours ont disparu du Sud de la France il ya plus d'un siècle en grande partie à cause du poison utilisé pour détruire loups et ours. L'interdiction de dépôt de cadavre dans la nature a contribué à leur raréfaction. En 1987 l'association "Vautours en Baronnies" lance le programme de réintroduction des vautours fauves et moines. Depuis on assiste au retour spontané du vautour Percnoptère et du Gypaète barbu.